L’Agence d’Urbanisme de Caen Métropole

 

 

littoral

lexique Lexique

 

Environnement environnement

Aquifère :
Formation géologique contenant de façon temporaire ou permanente de l'eau mobilisable, constituée de roches perméables (formations poreuses et/ou fissurées) et capable de la restituer naturellement et/ou par exploitation (drainage, pompage,...).
Aquifère captif (ou nappe captive) : Aquifère intercalé entre deux formations quasi imperméables.
Aquifère libre (ou nappe libre) : Aquifère surmonté de terrains perméables et disposant d'une surface piézométrique libre et d'une zone non saturée.

Artificialisation :
Selon la SAFER, l’artificialisation correspond à la mutation des terres agricoles pour de l’habitat, des zones d’activités, des infrastructures routières et des carrières.

BASIAS :
Base de données des anciens sites industriels

BASOL :
Base de données sur les sites et sols pollués

Bassin versant :
Surface d'alimentation d'un cours d'eau ou d'un lac. Le bassin versant se définit comme l'aire de collecte considérée à partir d'un exutoire, limitée par le contour à l'intérieur duquel se rassemblent les eaux précipitées qui s'écoulent en surface et en souterrain vers cette sortie. Aussi dans un bassin versant, il y a continuité longitudinale : de l'amont vers l'aval (ruisseaux, rivières*, fleuves), latérale : des crêtes vers le fond de la vallée, verticale : des eaux superficielles vers des eaux souterraines et vice versa. Les limites sont la ligne de partage des eaux superficielles.

BRGM :
Bureau de Recherches Géologiques et Minières

CDT :
Comité Départemental du Tourisme

CET :
Centre d’Enfouissement Technique

Connectivité
Paramètre de la fonction du paysage qui mesure quantitativement les processus par lesquels les sous-populations des organismes sont reliées ensemble dans une unité démographique fonctionnelle. Le degré de connectivité d’un secteur de paysage est obtenu en mesurant la distance parcourue lors de la dispersion d’un animal fictif. Celui-ci se déplace à partir d’une zone nodale dans un paysage – transposé sur une grille hectométrique – qui offre plus ou moins de résistance en fonction du milieu.

Continuum
Ensemble des milieux favorables à un groupe écologique et composé de plusieurs éléments continus (sans interruption physique), y compris des zones marginales appartenant à d’autres continuums ou simplement accessibles pour des activités temporaires.
Il inclut par conséquent :
• une ou plusieurs zones nodales (« cœur de nature »),

• des zones d’extension de moindre qualité que les zones nodales mais correspondant au même type générique de milieu, et

• des marges complémentaires partiellement ou temporairement utilisées par la faune caractéristiques du continuum, mais d’un autre type de milieu. Cette enveloppe externe est importante comme zone de gagnage et de déplacement pour l’ensemble de la faune caractéristique du continuum. L’utilisation de cette marge complémentaire dépend de la capacité des animaux à s’éloigner des zones de lisières ou des zones refuges. Cette marge de continuum est très polyvalente. Elle sert notamment de corridor pour de nombreuses espèces généralistes, mais également pour quelques espèces spécialisées, au cours de leur phase de dispersion.

Corine Land Cover
Cet inventaire biophysique de l’occupation des terres fournit une information géographique de référence pour 29 Etats européens et pour les bandes côtières du Maroc et de la Tunisie. En France, l’Institut Français de l’ENvironnement est chargé d’en assurer la production, la maintenance et la diffusion. Elle a été réalisée à partir d’images satellitaires de l’année 2000.

Corridor
Liaison fonctionnelle entre écosystèmes ou entre différents habitats d’une espèce, permettant sa dispersion et sa migration. Ceci a pour résultat un effet favorable non seulement sur la génétique, mais aussi bien sur l’espèce elle-même et sur d’autres interactions au niveau de la population. Les corridors sont souvent classés en trois types selon leur signature : liés à une structure linéaire, à la présence d’îlots-refuges (« stepping stones ») ou à la matrice paysagère. La terminologie des corridors, fortement variable et contradictoire, est employée dans divers contextes (Bucek et al.1996 ; Bennett 1999).
Synonymes : corridor d’habitats, corridor de dispersion, corridor de déplacement, corridor de faune, corridor écologique ou couloir biologique, bio-corridor, liaison paysagère, coulée verte, etc.

Couches stratigraphiques :
Couches géologiques successives et superposées.

CRPBN :
Comité Régional des Pêche de Basse-Normandie

DDASS :
Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales

DIREN :
Direction Régionale de l’Environnement

Domaine subtidal :
Domaine qui n’est jamais découvert par la marée

DRIRE :
Direction Régionale de l’Industrie et de la Recherche en Environnement

Eaux résiduaires urbaines :
Eaux ménagères usées ou le mélange des eaux ménagères usées avec des eaux industrielles usées et/ou des eaux de ruissellement

Estran :
Zone de balancement des marées

ICPE :
Installation Classée pour la Protection de l’Environnement

Karst :
Région de calcaires et dolomites ayant une topographie souterraine particulière due à la dissolution de certaines parties du sous-sol et au cheminement des eaux dans les galeries naturelles ainsi formées.

Marnage :
Il correspond à la différence de hauteur d’eau entre une pleine mer et une basse mer successives. Il varie entre la période de vives eaux, moment où il est plus fort, et la période des mortes eaux, où il est plus faible.

NGF :
Le Nivellement Général de la France constitue un réseau de repères altimétriques disséminés sur le territoire français métropolitain ainsi qu'en Corse dont l'IGN a aujourd'hui la charge. Ce réseau est actuellement le réseau de nivellement officiel en France métropolitaine.

Niveau piézométrique :
Niveau supérieur de l’eau d’une nappe d’aquifère.

PPRI :
Plan de Prévention des Risques Inondation

PRQA :
Plan Régional de la Qualité de l’Air

SAGE :
Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau

SCoT :
Schéma de Cohérence Territoriale

SDAGE :
Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion de l’Eau

Substratum :
Roche de base sur laquelle repose une formation géologique ou des alluvions.

Surface Agricole Utile :
Elle correspond à la différence de superficie entre la superficie totale d’un territoire et la superficie des espaces dont les modes d’occupation du sol sont : les bois, les territoires non agricole, les landes improductives, les cours d’eau, les bâtiments.

TMD :
Transport de Matières Dangereuses

Transmissivité :
Paramètre régissant le flux d’eau qui s’écoule par unité de largeur de la zone saturée d’un aquifère continu (mesurée selon une direction orthogonale à celle de l’écoulement), et par unité de gradient hydraulique. Elle s’exprime en m²/s.

UIOM :
Usine d’Incinération des Ordures Ménagères

Unité de Gestion de l’Eau :
Entité « administrative » définie par l’association d’un maître d’ouvrage (une commune ou un groupement de commune) et d’un gestionnaire qui gère la production et la distribution de l’eau potable.

Unité de production d’eau potable :
Unité de gestion particulière qui gère uniquement la production d'eau potable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agence d’urbanisme de Caen Normandie Métropole - 19 avenue Pierre Mendès France - 14000 CAEN
Tél. 02 31 86 94 00 - Email : contact@aucame.fr
Mentions Légales - Réalisation Netskiss

>